Une indemnisation auprès de Tap Air Portugal est possible directement en ligne

Créée en mars 1945, Tap Air Portugal est une compagnie aérienne portugaise. Sa société mère est Atlantic Gateway Consortium, et son siège est situé à Santa Maria dos Olivais, Lisboa. La compagnie dessert plus de 90 destinations à travers le monde grâce à sa flotte composée essentiellement d’Airbus.

Aujourd’hui, les passagers des vols Tap Air Portugal peuvent obtenir une compensation financière en cas d’annulation, de retard de vol ou d’un refus d’embarquement qui est survenu suite à un surbooking, grâce à la règlementation de l’Union Européenne CE n° 201/2004, qui est entrée en vigueur le 17 Février 2015, et qui protège les passagers en cas de désagréments et leur assure la prise en charge et la compensation financière si la compagnie aérienne est en faute.

 

En cas de retard de vol :

En cas de retard important du vol TAP Portugal, le passager à droit à :

  • Retard de 2h et plus : Le passager peut obtenir un rafraîchissement, un repas, une chambre d’hôtel plus un transport si nécessaire.
  • Si le retard est supérieur à 5h, le passager peut demander, dans le cas où il renoncerait à son voyage, le remboursement de son billet.
  • A partir de 3h de retard à destination finale, le passager peut obtenir une indemnisation, qui est calculée selon le temps de retard et la distance du vol :
    • 250 euros : pour tous les vols d’une distance d’au moins 1500 kilomètres.
    • 400 euros : pour tous les vols intracommunautaires d’une distance supérieure à 1500 kilomètres et pour tous les autres vols d’une distance comprise entre 1500 et 3500 kilomètres.
    • 600 euros : pour tous les autres vols de plus de 3500 Kilomètres.

 

A noter que TAP Portugal n’est pas tenue d’indemniser ses passagers si le retard est dû à des circonstances exceptionnelles, qui ne dépendent pas de sa responsabilité (mauvaise météo, grève externe à la compagnie, catastrophe naturelle…)

 

En cas de refus d’embarquement ou d’annulation de vol :

Que ce soit pour une annulation de vol ou un refus d’embarquement qui résulte d’un surbooking,  les droits à l’assistance et à l’indemnisation sont identiques. En effet :

  • S’il y a refus d’embarquement ou annulation imposés, la passager a le choix entre un réacheminement ou le remboursement de son billet. Le transporteur doit dans ce cas effectuer le remboursement en espèce, en chèque ou par virement. Sauf accord du passager, l’indemnisation en bons de voyage n’est pas autorisée.
  • Une assistance de la pars de la compagnie est aussi proposée dans ces deux cas, qui varie selon le temps d’attente à l’aéroport.
  • Une indemnisation calculée selon le trajet à faire, doit être attribuée aussi au passager :
    • 250 euros : pour tous les vols d’une distance d’au moins 1500 kilomètres.
    • 400 euros : pour tous les vols intracommunautaires d’une distance supérieure à 1500 kilomètres et pour tous les autres vols d’une distance comprise entre 1500 et 3500 kilomètres.
    • 600 euros : pour tous les autres vols de plus de 3500 Kilomètres.

 

En revanche, il existe des situations où même en cas d’annulation, la compagnie n’est pas tenue d’indemniser les passagers :

  • Si les passagers sont informés au moins de deux semaines avant le vol annulé ;
  • Si une place est proposée sur un autre vol décollant approximativement à l’heure prévue (moins de 2H de retard à l’arrivée);
  • Si des circonstances extraordinaires l’exigent (météo, mouvement de grève…).

 

La correspondance manquée :

Dans le cas d’une correspondance manquée à cause d’un retard de vol de plus de 3 heures, ou d’une annulation de dernière minute, qui sont causés par la compagnie. Le voyageur est protégé par la réglementation de l’UE. Il pourra prétendre dans ce cas à une indemnisation calculé comme pour l’annulation de vol :

  • 250 euros : pour tous les vols d’une distance d’au moins 1500 kilomètres.
  • 400 euros : pour tous les vols intracommunautaires d’une distance supérieure à 1500 kilomètres et pour tous les autres vols d’une distance comprise entre 1500 et 3500 kilomètres.
  • 600 euros : pour tous les autres vols de plus de 3500 Kilomètres.

 

La réclamation à l’indemnisation :

Pour obtenir une indemnisation en tant que victime d’un retard de plus de 3 heures, d’une annulation de vol de dernière minute, ou d’un refus d’embarquement qui suit un surbooking auprès de la compagnie aérienne Tap Air Portugal. Il est possible d’envoyer directement un mail ou un courrier avec accusé de réception à la compagnie, comme il est possible également de soumettre sa demande à un service spécialisé, qui se chargera des démarches à la place de la victime. Cette procédure est aussi conseillée si le montant d’indemnisation proposé par la compagnie n’est pas conforme à la réglementation.

Une commission de 25 % en moyenne sera prise comme frais de service en cas de réussite, dans le cas contraire cela restera gratuit.


Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *