Réclamer une indemnité auprès d’Emirates en cas de retard ou d’annulation

Créée en 1985, la compagnie aérienne Emirates établit son hub à Dubaï. Elle est actuellement la compagnie aérienne la plus importante du Moyen-Orient, elle propose des vols vers plusieurs destinations réparties partout dans le monde.

La compagnie figure aujourd’hui parmi le top 5 des meilleures compagnies aériennes au monde et est reconnue de tous pour la qualité de ses services et de ses vols, mais il arrive parfois que ses clients rencontrent des perturbations sur ses vols comme pour une annulation, un retard, ou un refus d’embarquement.

Pour tous les départs des aéroports situés dans les pays de l’Union Européenne, Emirates est dans l’obligation de suivre la réglementation européenne CE N° 261/2004, qui protège les voyageurs des éventuels désagréments sur les vols (annulation, retard ou surbooking).

 

Retard chez Emirates :

  • Les voyageurs ont droit à une assistance pour les retards causés, cela dépend de la durée d’attente à l’aéroport (repas, rafraîchissement, hébergement,…)
  • Les voyageurs ont droit à une indemnisation pour tout retard non causé par des circonstances extraordinaires (comme les conditions météorologiques)  pour tout retard de trois heures (calculé après l’arrivée à l’aéroport).
  • L’indemnisation varie selon le trajet:
    • 250 € : pour les trajets de jusqu’à 1500 km
    • 400 € : pour les vols de 1500 Km jusqu’à 3500 km
    • 600 € : pour les vols de plus de 3500 km

 

Annulation chez Emirates:

En cas d’annulation du vol prévu, le passager a droit à une assistance et à des prestations. La compagnie lui offre la possibilité de choisir l’une de ces trois propositions :

  • Un remboursement du prix du billet d’avion pour la partie du voyage non effectuée ainsi que celles effectuées.
  • Un réacheminement vers la destination finale.

En plus, la victime peut prétendre à une indemnisation également si l’annulation n’a pas été causée par des circonstances extraordinaires et que la compagnie ne l’a pas prévenue auparavant. La somme de l’indemnité dépend du trajet effectué :

  • 250 € : pour les trajets de jusqu’à 1500 km
  • 400 € : pour les vols de 1500 Km jusqu’à 3500 km
  • 600 € : pour les vols de plus de 3500 km

 

 En cas de correspondance manquée…

Les voyageurs sont protégés par la réglementation européenne et peuvent prétendre à une indemnisation pour tout retard dépassant les trois heures à l’arrivée. L’indemnisation varie entre 250 € et 600 €, et est calculée selon le trajet effectué.

  • 250 € : pour les trajets de jusqu’à 1500 km
  • 400 € : pour les vols de 1500 Km jusqu’à 3500 km
  • 600 € : pour les vols de plus de 3500 km

Si la même compagnie gère tous les escales du voyage, le passager concerné par le retard ou l’annulation de vol bénéficie d’un réacheminement vers la destination final. Dans le cas de diverses compagnies, le voyageur pourrait verser des frais pour échanger son vol, car la compagnie ne le prend pas en charge.

 

Le refus d’embarquement chez Emirates :

La compagnie peut pratiquer du surbooking pour prévenir les éventuelles annulations de réservations de dernières minutes de la part des passagers. Qui peut engendrer un refus d’embarquement pour certains passagers.

Dans ce cas, les voyageurs ont le droit de choisir entre un remboursement de leurs billets de vol ou un réacheminement, et prétendre à une indemnisation de jusqu’à 600 €.

La compagnie doit offrir une assistance au même titre que l’annulation, en fonction de la durée d’attente des passagers à l’aéroport (repas, hébergement, transport,…).

 

Indemnisation chez Emirates :

Une indemnisation peut être obtenue d’après le règlement CE261/2004, si il y eu un retard, une annulation, ou un refus d’embarquement, dont des passagers ont été victimes. Toutefois, le dédommagement n’est pas systématiquement versé, il faut engager une procédure de réclamation pour l’obtenir.

Dans le cas de forces majeures qui sont des circonstances qui n’auraient pas pu être évitées par le transporteur, bien que toutes les mesures ont été prises, la compagnie n’a pas à attribué une compensation à ses passagers. Dans le cas contraire, elle est dans l’obligation d’indemniser ses passagers, si ces derniers le demande.

Les passagers peuvent émettre une réclamation pour indemnisation en indiquant au service client d’Emirates leurs numéros de vols, leurs noms et les motifs du désagrément. Comme ils peuvent opter pour une société spécialisée dans le recouvrement d’indemnités aériennes, dont les frais de services sont de 30% en moyenne sur l’indemnité obtenue, ou gratuit dans le cas contraire.


Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *