Formulaire d’indemnité AirHelp avec une réduction de -10% sur les frais de commission

AirHelp est le leader mondial de la réclamation d’indemnité en ligne.
En utilisant le formulaire de réclamation ci-dessous sur Airpassager, vous disposez d’une réduction de -10% sur les frais de commission d’Air Help qui sont de 35%. Vous ne payez que 25% et seulement en cas de réussite d’indemnisation.

 

Formulaire d’indemnité d’Airhelp:

Indisponible pour l’instant

 

Quant les passagers ont droit à une indemnisation ?

Il faut savoir que les droits des passagers pour l’indemnisation diffères en fonction du lieu de départ et de l’arrivé, car les normes qui s’appliquent changent d’un pays à l’autre.

Pour les vols intracommunautaires, dans l’Union Européenne :

Ainsi que l’Islande, la Norvège, la Suisse, la « région ultrapériphérique » (la Guyane française, la Martinique, la Guadeloupe, Mayotte, l’Île de la Réunion, Saint-Martin, Madère, les Açores, et les Îles Canaries).

Les vols régis par le règlement de l’Union Européenne CE 261 :

  • Les vols effectués par des compagnies européennes : Lorsque l’aéroport de départ ou d’arrivée se trouve sur le territoire européen.
  • Les vols opérés par des compagnies non-européennes : Les retards sont couverts lorsque l’aéroport de départ est en Europe. Lorsqu’il s’agit de vols intracommunautaires.

 

Les retards de vol couverts  par la règlementation Européenne CE 261 :

  • Uniquement les retards dépassant les 3 heures d’attente : calculés à compter de l’heure d’arrivée de l’avion devant la porte d’embarquement et de l’ouverture de ses portes. Et qui ne sont pas les résultats de circonstances extraordinaires tels que : une tempête, une urgence médicale, des conditions météorologiques impraticables, des restrictions du trafic aérien suite à un contrôle, des actes de sabotage, une instabilité politique ou bien encore des actes de terrorisme…Les « circonstances opérationnelles » ou « problèmes techniques » des compagnies aériennes ne sont pas considérés comme des circonstances extraordinaires.

 

Les annulations de vol non couvertes  par la règlementation Européenne CE 261 :

  • Les cas ou le passager est prévenu :
    • Si la compagnie aérienne a prévenu ses passagers qu’elle annule le vol avec au moins 14 jours d’avance.
    • Si le transporteur notifie l’annulation du vol dans les 7 à 13 jours avant le voyage et qu’il propose au passager de prendre un vol dont le départ est de moins de 2 heures avant le départ initial, et qui arrive dans les 4 heures suivant l’heure d’arrivée prévue.
    • Si le transporteur prévient ses passagers moins de 7 jours à l’avance de l’annulation du vol et qu’il leur offre un autre vol dont l’heure de départ est de moins d’une heure avant le départ initial, et qui arrive dans les 2 heures suivant l’heure d’arrivée prévue.
  • En cas de circonstances extraordinaires: comme des tempêtes, des conditions météorologiques impraticables, des restrictions au niveau du trafic aérien, des actes de sabotage, une instabilité politique ou bien encore des actes de terrorisme.

 

Le refus d’embarquement couvert  par la règlementation Européenne CE 261 :

Seuls les refus d’embarquement involontaires sont couverts et ce :

  • Si le passager n’est pas en retard au moment de l’embarquement,
  • S’il est en possession de tous ses documents de réservation et d’identité
  • S’il n’est pas à l’origine d’un problème de sécurité ou de santé.
  • S’il ne renonce pas volontairement à son siège en échange du remboursement de son billet, d’un autre vol ou d’un autre type de bénéfice, car dans ce cas il renonce aussi à ses droits à l’indemnisation.

Le montant de l’indemnisation :

L’indemnisation pour un refus d’embarquement varie selon le trajet à faire, elle peut aller de 250 € jusqu’à 600 €, qui doivent être remis au passager remis immédiatement après que le refus d’embarquement ait été notifié, c’est-à-dire, à l’aéroport même.

Autres types de dédommagements: En plus de l’indemnité financière, d’autres dédommagements devront être proposés par la compagnie :

 

Le remboursement ou le réacheminement :

– Si le retard dépasse les 5 heures : en plus de la compensation fixée par le CE 261, il est possible de réclamer un remboursement total ou partiel du billet d’avion, et si nécessaire, un billet d’avion vers l’aéroport d’origine.

– Prise en charge : Ce droit inclut des repas et des rafraîchissements en attendant que l’avion décolle, ainsi que deux appels téléphoniques, fax ou emails. De plus, une nuit d’hôtel sera réservée par la compagnie si nécessaire, accompagnée du transport entre l’hébergement et l’aéroport. Ce droit d’assistance s’applique pour les vols retardés :

– À partir de 2 heures de retard pour les vols de 1 500 km ou moins.

– À partir de 3 heures de retard pour les vols intracommunautaires compris entre 1 500 et 3 500 km.

– À partir de 4 heures de retard pour les autres vols de plus de 3 500 km au sein de l’Union Européenne.

·       Augmentation ou réduction des prestations :

  • Si la compagnie donne la possibilité à l’un de ses passagers d’être réacheminé vers un autre vol et que ce dernier le surclasse, en aucun cas il ne pourra le faire payer ce sur-classement.
  • Si la compagnie le redirige vers un autre vol et qu’il est amené à voyager au sein d’une catégorie inférieure à celle de son billet d’origine (ex: un voyage en classe économique au lieu de la classe affaires), le passager peut obtenir le remboursement de 30 à 75% du montant de son billet.
  • Vols reportés : Si au lieu d’annuler le vol, la compagnie aérienne décale simplement l’heure de décollage, les règles d’annulation s’appliquent en évaluant la quantité de notifications reçues et la différence entre le nouvel itinéraire et l’itinéraire de départ. Dans ce cas, le vol reporté est considéré comme un autre vol.

 

 

Pour les vols au sein des États-Unis :

En ce qui concerne la protection des passagers pour vol retardé Aux USA, la législation est plus simple. En effet, l’indemnisation est une décision qui dépend directement de la compagnie aérienne sauf lorsque les vols sont retardés sur la piste.

  • Retards sur la piste :
    • Si le vol n’a pas décollé et reste bloqué sur la piste d’un aéroport des États-Unis avec l’ensemble de ses passagers à bord, la compagnie aérienne devra fournir l’assistance nécessaire dans les deux heures suivant le début du retard.

Pour les vols internationaux :

Les droits des passagers internationaux sont réglementés par la Convention de Montréal depuis 2003, où plus de 120 pays du monde entier sont inscrits. On y trouve notamment les États-Unis et l’Union Européenne.

  • Les passagers peuvent demander le remboursement des frais et des pertes dus conséquemment à l’annulation d’un vol.

 

La réclamation avec AirHelp :

Avant de faire une réclamation, il est impératif de savoir si le passager victime d’une perturbation sur un vol, est éligible à un dédommagement. Pour le faire, il suffit de contacter AirHelp et de leur donner simplement le numéro de vol. Si c’est le cas, AirHelp se charge de formuler la réclamation et le tient au courant de chacune des avancées du processus.

Il faut noter aussi qu’il y a un délai maximal pour réclamer une demande d’indemnisation, afin de faire valoir ses droits.

  • Ce délai varie d’un pays à l’autre au sein de l’Union Européenne. Il dépend également du pays où se trouve le siège de la compagnie aérienne et du tribunal compétent concernant les litiges survenus avec le transporteur.
  • Concernant les vols internationaux, la Convention de Montréal établit un délai maximal de deux ans pour formuler une demande d’indemnisation.

 

Les tarifs d’AirHelp :

Les frais de service :

AirHelp ne facture rien pour son Service d’Éligibilité, AirHelp Connect, le Service d’Information et le Service Juridique non concluant. Mais si la startup parvient à obtenir gain de cause, dans ce cas des frais de service seront déduits de l’indemnisation de vol perçue.

Pour les Réclamations CE 261, les Frais de Service suivants s’appliquent, TVA incluse :

  • En cas de vol de 1500 kilomètres ou moins, où le client a droit à une indemnité de 250 €, le client devra payer des frais de service de 63 €.
  • En cas de vol intracommunautaire de plus de 1500 km, et pour tous les vols entre 1500 km et 3500 km, où le client a droit à une indemnité de 400 €, les frais de service sont de 100 €.
  • En cas de vol non décrit ci-dessus, où le client a droit à une indemnité de 600 €, les frais de service sont de 150 €.
  • Pour les vols mentionnés ci-dessus, si le client a droit à une indemnité qui n’est pas d’un montant de 250 €, 400 € ou 600 €, le client devra payer 25% (TVA incluse) du montant perçu.

Pour toute réclamation non concernée par la Réglementation CE 261, les Frais de Service qui s’appliquent sont les suivants, TVA incluse :

  • Si le client perçoit une indemnité de vol de 100 € ou moins, les frais de service sont de 25 €.
  • Si l’indemnité perçue est comprise entre 101 € et 200 €, les frais de service sont de 40 €.
  • Si le client perçoit une Indemnité comprise entre 201 € et 300 €, les frais de service sont de 65 €.
  • Si l’indemnité perçue est comprise entre 301 € et 400 €, les frais de service sont de 90 €.
  • Si l’indemnité est comprise entre 401 € et 500 €, les frais de service sont de 120 €.
  • Si l’indemnité est comprise entre 501 € et 600 €, les frais de service sont de 150 €.
  • Si l’indemnité perçue est comprise entre 601 €et 800 €, les frais de service sont de 200€.
  • Si l’indemnité perçue est comprise entre 801 € et 1 000 €, les frais de service sont de 250 €.

Note :

Un supplément de 50 € s’appliquera à chaque augmentation par tranche de 200 € de l’indemnité de vol, pour un montant supérieur à 1 000 €.

Les Frais de Service ne s’appliquent pas aux réclamations couvertes par une réservation liée à un achat AirHelp+.

 

Les frais d’action en justice :

Les Frais d’Action en Justice sont facturés uniquement si le recours à l’Action en Justice a été nécessaire et seront déduits de l’indemnité de vol perçue en plus des Frais de Service.

Les Frais d’Action en Justice s’appliquent uniquement dans le cadre de la Règlementation CE 261, ils s’appliquent comme suivant, TVA incluse :

  • Pour tous les vols de 1 500 km ou moins, le client a droit à une indemnisation s’élevant à 250 €, sur lesquels il devra payer 63 € comme frais d’action en justice.
  • Pour tous les vols intracommunautaires de plus de 1 500 km, ainsi que pour tous les vols d’une distance entre 1 500 km et 3 500 km, le client a droit à une indemnisation s’élevant à 400 € sur lesquels il devra payer 100 €.
  • Pour tous les vols qui ne sont pas mentionnés ci-dessus, le client a droit à une indemnisation s’élevant à 600 € sur lesquels il devra payer 150 €.
  • Pour les vols mentionnés ci-dessus, si le client a droit à une indemnisation qui n’est pas d’un montant de 250 €, 400 € ou 600 €, il devra payer 25% du montant perçue.

Note :

Les frais d’action en justice ne s’appliquent pas aux réclamations couvertes par une réservation liée à un achat AirHelp+.

 

Déposez votre réclamation chez Airhelp:

Indisponible pour l’instant

 

Présentation d’Airhelp:

Fondée en janvier 2013 par Henrik Zillmer, Nicolas Michaelsen et Greg Roodt, qui ont été rejoints plus tard par Poul Oddershede et l’investisseur de Skype Morten Lund, la société AirHelp est spécialisée dans récupération d’indemnités et de dédommagement des passagers aériens en proie à des difficultés.

AirHelp défend les millions de voyageurs qui connaissent mal leurs droits et qui n’ont pas le temps ou l’expertise nécessaires pour engager les démarches nécessaires. C’est pour cela que l’objectif premier de la société est de rendre le processus de demande d’indemnisation le plus simple et le plus fluide possible, par le biais de données et de technologies de pointe, associées à un site web facile à utiliser et des applications mobiles intuitives.

La startup offre ses services pour aider les passagers victimes des compagnies aériennes partout dans le monde, selon la règlementation n° 261/2004 de l’Union Européenne, afin d’obtenir une indemnisation allant jusqu’à 600 €, si au cours des trois dernières années, l’un des vols a été retardé, annulé ou surbooké.

 

Les coordonnés :

Site Web : www.airhelp.com
Adresse Email : info (a) airhelp.com
Numéro Téléphone : (888)912-2479

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *