Réclamez vos droits à Air Canada et faites-vous indemniser

Créée en 1937 dans le Manitoba, Air Canada est la première compagnie aérienne nationale canadienne.

Son siège social se trouve à Montréal tandis que son hub principal est situé à l’aéroport de Toronto Pearson, ainsi que les aéroports de Vancouver et de Calgary, d’où elle assure des vols à l’échelle nationale et internationale sur les 5 continents.

Avec une flotte riche et diversifiée et plus de 200 destinations couvertes, Air Canada est la 15e plus grande compagnie aérienne au monde et la première du Canada.

Si la compagnie aérienne Air Canada met tout en œuvre pour éviter les dysfonctionnements dans la programmation de ses vols, il arrive que certains désagréments peuvent être inévitables comme le refus d’embarquement, l’annulation ou le retard de vol, qui sont susceptibles de porter préjudice aux passagers.

Dans le cas de la compagnie Air Canada, même si celle-ci n’est pas enregistrée en Union Européenne, si elle effectue un vol de l’intérieur de l’Union Européenne à l’extérieure de l’Union Européenne et de l’intérieur de l’Union Européenne à l’intérieur de l’Union Européenne. La réglementation 261/2004 s’applique, et dans ces cas la compagnie y est soumise.

 

Retard de vol chez Air Canada :

Au départ d’un vol Air Canada :

En cas de retard important au départ d’un vol Air Canada, la compagnie doit fournir une assistance aux passagers en attente dans l’aéroport (hôtel, repas, transport,…).

Cette obligation d’assistance est due lorsque un passager a subit un retard d’au moins :

  • 2 heures dans le cas de vols jusqu’à 1500 km ;
  • 3 heures dans le cas de vols au sein de l’Union européenne de plus de 1500 km et de 1500 à 3500 km pour les autres vols ;
  • 4 heures dans le cas de vols de plus de 3500 km.
  • En cas de retard de vol de plus de 5h, il est possible de demander le remboursement du billet d’avion.

A l’arrivée d’un vol Air Canada :

En cas de retard de 3h ou plus d’un vol Air Canada à arrivée, le passager peut prétendre à une indemnisation. Sauf si le retard est dû à des circonstances extraordinaires…

Le montant de l’indemnisation est fixé à :

  • 250 € dans le cas de vols jusqu’à 1500 km ;
  • 400 € dans le cas de vols au sein de l’Union européenne de plus de 1500 km et de 1500 à 3500 km pour les autres vols ;
  • 600 € dans le cas de vols de plus de 3500 km.

 

Refus d’embarquement :

Le surbooking, c’est lorsqu’une compagnie aérienne vend plus de billets que le nombre de places dans l’avion. À cause de cette pratique, il arrive parfois que certains passagers ne puissent pas embarquer.

La compagnie est obligée de demander si certains passagers se portent volontaires pour céder leurs places. Si personne n’est volontaire, alors elle peut refuser l’embarquement aux personnes de son choix.

Dans le cas d’un refus d’embarquement, la compagnie doit :

  • Informer le passager de ses droits.
  • Lui proposer un réacheminement par avion ou par un autre moyen de transport terrestre si possible.
  • Lui offrir une assistance et un repas en fonction du délai de réacheminement.
  • Lui offrir de faire deux appels téléphoniques ou d’envoyer deux courriels.
  • Lui offrir aussi un dédommagement financier qui vari de 250 euros à 600 euros.

 

L’annulation de vol chez Air Canada :

La réglementation européenne permet aux victimes d’un vol annulé de toucher une indemnisation, dont le montant dépend de la distance du vol et non du coût du billet. Il varie entre 250 € et 600 €.

Pour avoir droit à une indemnisation, le vol doit répondre à certains critères :

  • Il doit être au départ d’un pays membre de l’Union européenne. Par exemple, un vol de Paris vers Montréal.
  • Si l’annulation n’est pas due aux circonstances extraordinaires.
  • Si la compagnie n’a pas prévenu ses passagers deux semaines en avance.

 

La correspondance manquée :

Si un passager manque une correspondance parce qu’un des vols Air Canada est arrivé en retard, il est en droit de demander une compensation ou une indemnisation allant jusqu’à 600 euros à la compagnie.

La réclamation à l’indemnisation auprès d’Air Canada :

Il est possible pour un passager victime d’un désagrément dans les vols d’Air Canada, de faire une demande d’indemnisation auprès du service client de la compagnie tout seule, mais c’est vrai que cela n’est pas facile. En effet, il est connu que les compagnies aériennes sont réticentes à payer une indemnité en cas de retard, d’annulation de vol ou de refus d’embarquement, pour cela des sociétés privées sont là, en plus elles opèrent selon le principe « pas de frais sans résultats » : ce qui fait que le service reste gratuit si la victime n’obtient pas de compensation. En cas de victoire, une commission de 25% (TTC) en moyenne sera prise sur la somme obtenue.


Un commentaire

  1. Bonjour ,
    Nous avons voyagé le 25 juin 2020 avec air Canada . Nous avons payé 2336,71 dollar chacun pour mon mari et moi même en classe privilège dossier IXVEQK pour un service qui n’a pas été donné sous prétexte du corona virus et ceci sans en avoir été prévenus .
    Il est inconcevable de faire payer pour un service que l’on ne donne pas .
    Nous attendons de votre part une explication et une compensation . Nous sommes très déçus de cette façon d’agir .

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *