Problème de vol avec Transavia ? Réclamez votre indemnité financière

Transavia est une compagnie aérienne néerlandaise « low-coast », filiale du groupe Air France-KLM, dont les vols transportent à bas coût des passagers vers 160 destinations à travers tout l’Europe et le bassin méditerranéen.

Transavia a su séduire un nombre croissant de passagers, attirés par des prix attractifs et des destinations variées, concentrées sur l’Europe et le Moyen-Orient. Cette compagnie dispose d’une solide réputation dans le secteur du marché aérien, mais il arrive que ses vols connaissent des retards, des annulations, ou même des refus d’embarquements pour cause de surbooking.

La compagnie étant européenne est dans l’obligation de suivre le règlement de l’Union Européenne CE 261/2004, qui protège le droit des passagers aériens, et leur assure une prise en charge et une indemnisation allant jusqu’à 600 euros.

 

Retard de vol chez Transavia :

Retard important au départ :

Si le vol présente un retard significatif, Transavia est tenue de fournir une assistance aux passagers, comme des rafraîchissements, un repas ou une nuit d’hôtel…en plus d’une indemnisation calculée selon le temps et la distance du trajet :

  • 2 heures pour les vols de moins de 1500 km ;
  • 3 heures pour ceux de plus de 1500 km dans l’Union Européenne et de 1500 à 3500 km pour les autres ;
  • 4 heures pour tous les autres vols.
  • Si le retard atteint 5 heures, il est possible de renoncer au voyage et d’exiger le remboursement de son billet.
Retard important à l’arrivée :

Lorsque l’avion ouvre ses portes à l’arrivée, s’il présente un retard de trois heures minimum,  le passager peut réclamer une compensation. Cette indemnisation dépend elle aussi de la longueur du vol et s’élève à :

  • 250 € : pour les vols allant jusqu’à 1500 km ;
  • 400 €: pour les vols à l’intérieur de l’UE de plus de 1500 km et de 1500 à 3500 km pour les autres ;
  • 600 € : pour tous les autres vols.

 

Annulation et correspondance manquée chez Transavia :

Si la compagnie a informé ses passagers 2 semaines en avance de l’annulation de son vol, ou si l’annulation est causée par des circonstances exceptionnelles. La compagnie n’est pas fautive et aucune indemnisation n’est accordée à ces derniers sa pars.

Dans le cas contraire, les voyageurs bénéficient d’une assistance en fonction de la durée d’attente à l’aéroport: repas, communication,…et ils ont le droit de choisir entre le réacheminement ou le remboursement du billet d’avion.

L’indemnisation peut aller jusqu’à 600 € pour les passagers d’un vol de plus de 3500 km, et est calculée selon le trajet à faire :

  • Vols jusqu’à 1 500 km : 250 EUR
  • Vols de plus de 1 500 km au sein de l’UE et tous les autres vols de 1 500 km
    à 3 500 km : 400 EUR
  • Vols non UE de plus de 3 500 km : 600 EUR

 

Correspondance manquée

Lorsqu’un voyageur rate son vol de correspondance en raison d’un retard causé par la compagnie, c’est à elle de prendre en charge son transport vers sa destination finale, si elle est la seule compagnie qui fait tous les escales du vol de cette personne.

Une compensation doit être également réglée par la compagnie qui était à l’origine du retard causant le désagrément en cas de retard de 3 heures et plus.

Les voyageurs dont la correspondance est manquée, peuvent prétendre à une indemnisation qui peut aller jusqu’à 400 € pour les vols de jusqu’à 3500 km et 600 € pour au delà.

 

Le surbooking chez Transavia :

Le surbooking est souvent fait par les compagnies aériennes, comme celle de Transavia. Ce qui engendre un refus d’embarquement qui donne le droit au passager à une demande d’indemnisation auprès de la compagnie.

Les montants des indemnisations en cas de refus d’embarquement, ont été fixés de la manière suivante:

  • 250 euros : pour tous les vols d’une distance d’au moins 1500 kilomètres.
  • 400 euros : pour tous les vols intracommunautaires d’une distance supérieure à 1500 kilomètres et pour tous les autres vols d’une distance comprise entre 1500 et 3500 kilomètres.
  • 600 euros : pour tous les autres vols de plus de 3500 Kilomètres.

 

La réclamation à l’indemnisation chez Transavia :

La première des choses à faire en cas d’une réclamation d’indemnisation auprès d’une compagnie aérienne, pour vol annulé, retardé, ou même pour un refus d’embarquement, et de contacter en direct le service client Transavia, avec des arguments et un dossier solides pour pouvoir faire valoir ses droits.

Il est possible aussi de s’adresser à une société spécialisé dans ce domaine qui pourra aboutir sur une indemnisation forfaitaire dont le montant est fixé par la loi, et dont les frais seront de 25 % en moyenne sur la somme obtenue.


Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *